Petit kit de survie pour jour difficile

Parce qu’il n’est pas toujours facile d’être bienveillant et structurant !

Alors que j’allais clôturer une conférence sur la communication bienveillante, une maman s’est levée vivement : « c’est bien beau toutes ces belles choses pour soutenir les enfants, mais moi, j’en peux plus ! Je suis fatiguée et je crie trop souvent à mon goût. Comment faire ?  »
Dans la réalité de nos vies, les stress peuvent s’accumuler : trop de préoccupations, trop de « dépêchez-vous ! », trop de contrarités, trop de … C’est le trop-plein !
Comment gérons-nous tous ces syphons à énergie qui font tomber toute notre belle envie de bien faire jusque dans nos chaussettes ?

Dans un premier temps, j’ai rassemblé des groupes de parents de tous les horizons : chacun avait rencontré cette situation, chacun y allait de son « truc » pour revenir à un peu plus de sérénité. Ces partages ont donné des idées aux uns et aux autres et ont dessiné le canevas de cet atelier. La question m’a semblé de plus en plus crucial, comme un préalable à la communication positive. La littérature sur le sujet fleurit depuis quelques années …

Voici une invitation à faire une pause, à regarder votre quotidien, à venir compléter vos boite à outils.
Qu’est-ce qu’une journée difficile chez vous ?

  • Un cycle de trois ateliers de 2h30
  • méthodologie comprenant des temps de prise de conscience du fonctionnement habituel, des jeux et mises en situation, des pistes d’action à pratiquer à la maison
  • 8 à 12 personnes par atelier
Publicités